Helen Karam
Sang mots, 2019,
photogramme, vidéo, 2 min 23 sec.

La photographie est un outil qui nous permet d’observer le monde autour de nous, mais elle peut également nous pousser à explorer notre monde intérieur. Telle est ma devise, partir de soi pour dire quelque chose sur le monde.
En juxtaposant photographie/vidéo et écriture, je raconte des histoires intimes, des histoires à portée universelle. À travers l’image fixe ou l’image en mouvement j’accède à des états d’âme intérieurs, des émotions, des souvenirs du passé.

Sang mots est une vidéo de 2’23” dans laquelle défile un poème sur une bande noire en bas de l’écran. La vidéo s’ouvre sur un gros plan de deux cuisses séparées par une fente. La lumière illumine la peau irrégulièrement de façon pointillée. Dans un mouvement lent la camera se rapproche de la peau, de l’intime, et parcourt le long des cuisses. La peau se transforme en une constellation étoilée et puis une rupture emmène vers un univers bleu kaléidoscopique. Le spectateur est plongé dans un océan bleu aux jeux de lumière idyllique, l’intime se fond à l’universel. Le mouvement de la caméra varie entre accélération et suspension pour faire écho au texte qui défile. Les bulles rétrécissent et se multiplient et finalement disparaissent dans un trou noir.


​​​​​​​
@helenkaram

Helen Karam, Sang mots, 2019, photogramme, vidéo, 2 min 23 sec.



Sens de la visite
Back to Top