Karolina Laderska
Ucieleśnienie (Incarnation), 2020 
sculpture en latex, Dimensions variables. 
Territoires corporels, 2019
dessin sur corps / vidéo, 3 min 20 sec.

Chercher un corps extrapolé, un corps qui se transmet par la matière. Dans mon travail tout est corps. Un corps intense, un corps fragile, un corps éphémère, un corps poétique. Le corps, la membrane par laquelle le monde s’imprègne en nous. Plein de contradictions : sa pureté et sa fragilité se mêlent à sa perversion, sa violence et sa saleté. 
Il est question de rendre compte d’un corps à travers le déploiement de son territoire plastique, son paysage sensible. C’est par la matière que le territoire corporel advient. Elle peut être coulante, gluante, plus stable, douce, éphémère et agréable et crue, dégoûtante. Elle peut subir des états différents : des moments de mouvement, d’explosion, de destruction et des moments d’arrêt, de fixité. La matière entreprend les mêmes actions que le corps, les mêmes forces motrices et vitales, déchirantes et bouleversantes l’émeuvent.

Mes pièces révèlent le désir de remodeler le corps tel que nous le connaissons, de réinventer son architecture. À travers une conjugaison de nouveaux paysages qu’il peut constituer, j’essaie de repenser son anatomie. Quel corps vivons-nous vraiment? Il y a une volonté de ma part de le concevoir comme un tout, un "vivre incarné, une pure intensité, l’unité dynamique et passionnelle, traversée par des énergies du désir et du flux" (Deleuze et Guattari). 

À travers mes pièces, je me demande comment nous pouvons changer notre rapport au corps, comment nous pouvons nous y reconnecter. Y-a-t-il une intelligence plus profonde, venant de l’intérieur du corps, qui permet de saisir tout ce qu’on essaie de saisir par la pensée rationnelle? 
Peut-il, dans son mouvement continu et ininterrompu, relever de l’infini? Capable de se transformer sans cesse, de muter et de renaître, toujours fluide, est-il un outil de résistance?
Libéré de la forme qui le contient, peut-il constituer un espace de réaffirmation de l'autonomie de l’individu?


​​​​​​​
laderskakarolina@gmail.com ​​​​​​​
Karolina Laderska, Ucieleśnienie (Incarnation), 2020, sculpture en latex, Dimensions variables. 
Karolina Laderska, Ucieleśnienie (Incarnation), 2020, sculpture en latex, Dimensions variables. 
Karolina Laderska, Territoires corporels, 2019, dessin sur corps / vidéo, 3 min 20 sec.
Karolina Laderska, Territoires corporels, 2019, dessin sur corps / vidéo, 3 min 20 sec.




Sens de la visite
Back to Top