Martina Stella
K, 2018
Vidéo, 6 min 24 sec. Deux captures d’écran de la vidéo projetée sur la maquette.
La Spatialisation de l’écriture asémique, 2018-2019
Installation en trois temps -
Prima stanza: installation composée de 52 feuilles de papier format A3 et un vidéoprojecteur. 
Seconda stanza: (capture d'écran) vidéo d'animation La surface est sensible, 4 min 27 sec.
Terza stanza: (deux captures d'écrans et une photographie de l') installation audiovisuelle de mapping vidéo sur maquette architecturale en carton mousse de 80 x 80 x 80 cm. Le titre de la vidéo projetée est K, 2018, 6 min 24 sec.
​​​​​​​
La pratique artistique de Martina Stella porte sur les limites du langage et sur l’interaction du signe écrit avec l’espace. 
Les relations d’interdépendance entre des médiums hétérogènes, notamment la photographie, la projection ou encore, l’installation, jouent un rôle fondamental dans son travail. Le dessin est la première étape de cette conception singulière de l'image dans l’espace : l’attention de l’artiste est attirée vers ce qui a lieu entre le dessin et le support, entre l’image et l’environnement. Elle réfléchit sur les images de l’indicible et de l’inexprimable, affirmant et revendiquant, par sa pratique de l’écriture asémique, l’impuissance de la parole. 

L’écriture asémique, abstraite et illisible, est une graphie dépourvue de contenu sémantique spécifique. Elle peut, cependant, renvoyer à un sens, lorsque les traits qui la constituent se situent à la lisière de l’écriture et du dessin : les limites de l’image renvoient aux limites du langage. Le référent se perd dans le déplacement du signe-scriptural, signifiant, au signe-matériau, illisible. Il s’agit d’une écriture évocatrice, dont les formes suggèrent sans énoncer. Son interprétation est nuancée par l’épaisseur du trait, le rythme de la composition, la rencontre de l’écriture avec son support, la présence du signe dans l’espace. 

Dans La spatialisation de l’écriture asémique, l’installation de fin d’études de Martina Stella, nous assistons au déploiement de l’écriture asémique dans trois dimensions spatiales : la ligne, la surface et le volume, conçues comme trois étapes de l’évolution de la relation entre l’écriture et l’espace. La projection, intermédiaire entre l’écriture et la surface d’inscription, figure ainsi comme outil d’écriture par la lumière, là où la main qui écrit est absente. 

L’écriture asémique est illisible et pourtant chargée de sens : entre l’écriture et le dessin, le signe écrit devient l’unité fondamentale, le véritable support pour interroger notre rapport au temps et à l’espace.


@martinastellatelier
Martina Stella, La Spatialisation de l’écriture asémique: Prima stanza, la linea, 2019. Installation composée de 52 feuilles de papier format A3 et un vidéoprojecteur.
Martina Stella, La Spatialisation de l’écriture asémique: Prima stanza, la linea, 2019. Installation composée de 52 feuilles de papier format A3 et un vidéoprojecteur.
Martina Stella, La Spatialisation de l’écriture asémique: Seconda stanza, la superficie, 2018-2019. Capture d’écran de la vidéo La surface est sensible, 4 min 27 sec.
Martina Stella, La Spatialisation de l’écriture asémique: Seconda stanza, la superficie, 2018-2019. Capture d’écran de la vidéo La surface est sensible, 4 min 27 sec.
Martina Stella, K, 2018. Vidéo, 6 min 24 sec. Deux captures d’écran de la vidéo projetée sur la maquette.
Martina Stella, K, 2018. Vidéo, 6 min 24 sec. Deux captures d’écran de la vidéo projetée sur la maquette.
Martina Stella, La Spatialisation de l’écriture asémique: Terza stanza, il volume, 2018 - 2019. Installation audiovisuelle de mapping vidéo sur maquette architecturale en carton mousse de 80 x 80 x 80 cm.
Martina Stella, La Spatialisation de l’écriture asémique: Terza stanza, il volume, 2018 - 2019. Installation audiovisuelle de mapping vidéo sur maquette architecturale en carton mousse de 80 x 80 x 80 cm.
Martina Stella, K, 2018. Vidéo, 6 min 24 sec. Deux captures d’écran de la vidéo projetée sur la maquette.
Martina Stella, K, 2018. Vidéo, 6 min 24 sec. Deux captures d’écran de la vidéo projetée sur la maquette.


Sens de la visite
Back to Top