Rose Durr
Fuchsenrain, 2020
boîte en carton recouverte de suédine noire, marquage argenté, 24 x 32 x 3 cm, contenant neuf pièces, techniques et dimensions variables. 


J’ai grandi dans un interstice, 
Un de ces mondes entre deux mondes, ni tout à fait ville, ni tout à fait campagne. Un territoire urbain en devenir.
J’ai grandi dans une maison provisoire, sur un terrain à construire, dans une future zone d’activité. De 1998 à 2011, j’ai vécu dans une maison précaire, menacée et déjà condamnée.
Puis, elle a été détruite.
Aujourd’hui, de ma maison, il ne subsiste rien, ou presque. Quelques traces sur le terrain, repérables par un œil aguerri ; quelques photographies de famille ; quelques objets poussiéreux ; une poignée de données conservées sur internet ; et des souvenirs imprécis, mémoire toujours partielle et incomplète.
Je suis partie à la recherche de ces restes, d’une matérialisation des souvenirs domestiques, pour faire réémerger, dans et par l’image, cette maison d’enfance aujourd’hui disparue. J’ai collecté, recréé, effacé, réinventé, relié. J’ai rassemblé différentes pièces pour faire exister la maison dans les diverses temporalités et expériences qui ont pu la traverser ; que j’ai traversées avec elle. 
Ma maison est multiple. Espace normé, construit, fonctionnel, mais aussi espace vécu, rêvé, intime. Les images se mêlent et se rencontrent au sein d’une petite boîte à souvenirs, pour recréer et redonner à voir cet espace domestique multiple et mouvant, fragmenté et fragmentaire. Affirmant à la fois son effacement et sa persistance, elle permet de la contenir entièrement tout en échouant ostensiblement à la faire revivre.
Il revient alors au·à la spectateur·rice de recoller les morceaux, pour faire affleurer la nostalgie de la maison d’enfance, convoquant ainsi par son regard tous nos espaces refuges, mémoriels ou imaginaires.


​​​​​​​
@rosedurrr
Rose Durr, Fuchsenrain, 2020, vue de la boîte ouverte
Rose Durr, Fuchsenrain, 2020, vue de la boîte ouverte


Rose Durr, Treize maisons, Fuchsenrain, 2020, impression numérique sur papier mat 90g, 7,5 x 16,5 cm, déplié 33 x 45 cm 3.
Rose Durr, Treize maisons, Fuchsenrain, 2020, impression numérique sur papier mat 90g, 7,5 x 16,5 cm, déplié 33 x 45 cm 3.
Rose Durr, La lisière, Fuchsenrain, 2020, livret de 18 pages, tirages jet d’encre pigmentaire sur papier japonais Unryu 55g, reliure cousue, 16,5 x 26,5 cm (détail).
Rose Durr, La lisière, Fuchsenrain, 2020, livret de 18 pages, tirages jet d’encre pigmentaire sur papier japonais Unryu 55g, reliure cousue, 16,5 x 26,5 cm (détail).
Rose Durr, Objets de famille, Fuchsenrain, 2020, 12 tirages numériques sur papier mat 250g, 8 x 6 cm, rassemblés dans une pochette (détail)
Rose Durr, Objets de famille, Fuchsenrain, 2020, 12 tirages numériques sur papier mat 250g, 8 x 6 cm, rassemblés dans une pochette (détail)
Rose Durr, La fenêtre (2011), Fuchsenrain, 2020, tirage jet d’encre pigmentaire sur papier Canson Baryta Prestige 340g, 20 x 30 cm
Rose Durr, La fenêtre (2011), Fuchsenrain, 2020, tirage jet d’encre pigmentaire sur papier Canson Baryta Prestige 340g, 20 x 30 cm


Sens de la visite
Back to Top